Activité 10

La Côte d’Ivoire va mal. Des menaces planent sur l’avenir du pays. Le chaos est imminent. Cette situation exige une prise de responsabilité des démocrates, des anti-impérialistes, des révolutionnaires en un mot, des patriotes de bon aloi et leurs organisations respectives. Elle exige pour ces forces, la nécessité de fédérer les efforts pour aider le peuple à mettre fin à la catastrophe qui se profile à l’horizon.

Le réveil des luttes est une réalité depuis 2016. Les expériences de regroupement de partis politiques et d’organisations syndicales, ont permis de démontrer que la question de l’unité d’action du peuple, pour les conquêtes démocratiques et le bien être social, est posée et à résoudre par les états majors des forces patriotiques. Pour constituer une alternative populaire et crédible, en rupture avec la politique des hauts bourgeois, caractérisée par le bradage de la souveraineté nationale, le recul des libertés et de la démocratie, la mauvaise gouvernance, un regroupement des forces patriotiques s’impose.

C’est dans cette perspective que le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) prend l’initiative d’élaborer le présent projet de plate-forme à l’effet d’amener toutes les forces patriotiques, opposées au pouvoir du RHDP, à se rencontrer, à débattre entre elles, afin de parvenir à une union solide et durable qui sorte l’opposition patriotique et progressiste de l’émiettement actuel, pour en faire une véritable force capable de prendre le pouvoir d’Etat et l’exercer.

 

Vu que les mouvements populaires de 1990 ont arraché le multipartisme sans obtention de la souveraineté nationale et populaire.

Vu que le pouvoir RHDP dirigé par Ouattara et Bédié est à son deuxième mandat sans que la gouvernance ne soit améliorée, au contraire celle-ci est des plus catastrophiques.

Vu que la constitution de la 3ème République comme les autres constitutions antérieures est d’essence autocratique et offre l’occasion à Ouattara de concentrer tous les pouvoirs entre ses mains, violant ainsi la souveraineté populaire.

Vu que Les libertés fondamentales ne sont plus garanties : les grèves et manifestations publiques sont criminalisées; les manifestations publiques sont soumises à autorisation alors que la loi ne prescrit qu’une simple déclaration, etc.

Vu que le pouvoir Ouattara se fait le chantre du maintien des pays africains francophones dans la zone franc CFA, monnaie coloniale, du maintien de la base militaire française sur le sol national, du bradage des entreprises nationales dans l’illégalité totale au profit des multinationales et des membres du clan au pouvoir.

Vu que face au régime liberticide de Ouattara, malgré la répression, le peuple s’est dans une dynamique unitaire, opposé à la constitution autocratique de 2016

.

Les démocrates, les patriotes, les anti-impérialistes et les révolutionnaires sont appelés à se coaliser autour d’une plateforme politique POUR LA SOUVERAINETE NATIONALE ET POPULAIRE, LES LIBERTES, LA DEMOCRATIE ET LE BIEN ETRE SOCIAL, PRINCIPALES PREOCCUPATIONS DU PEUPLE DE COTE D’IVOIRE AUJOURD’HUI.

 

Cette plate forme a les objectifs généraux suivants, objectifs non limitatifs :

-Lutter pour une constitution démocratique

-Lutter pour la promotion de Lois d’émancipation et de liberté pour notre pays ;

-Dénoncer le maintien de la base militaire française et de toute autre base militaire étrangère sur le territoire national.

-Lutter pour le retrait de la Côte d’Ivoire, de la zone CFA,

-Lutter pour la promotion d’une industrie nationale qui réponde aux besoins de ses habitants, de ses compétences et de ses capacités.

-Lutter pour des prix agricoles plus rémunérateurs pour les paysans

-Lutter pour une gestion rationnelle du commerce et du transport

-S’opposer à la braderie des entreprises des secteurs stratégiques aux monopoles étrangers.

-Exiger un meilleur accès des opérateurs économiques nationaux aux marchés publics.

-S’opposer à toute régression des acquis démocratiques et syndicaux des travailleurs et du peuple et agir pour la promotion de nouveaux droits.

-Exiger l’arrêt des mesures d’intimidation contre les luttes des travailleurs du privé et du public, des étudiants et élèves pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

-Exiger l’arrêt des violations des libertés de réunion, de manifestation, de grève.

-Exiger l’accès équitable aux médias publics et l’’approfondissement de la liberté de presse

-Lutter pour un système électoral, démocratique et transparent.

-Promouvoir la culture nationale à commencer par la libération des langues nationales du mépris dans lequel les pouvoirs des hauts bourgeois les ont laissées.

Les signataires de la présente plateforme gardent leur autonomie politique et organisationnelle.

L’alliance doit :

-S’engager à soutenir les luttes des travailleurs et de la jeunesse contre toute sorte d’injustice.

-Travailler avec tout groupement de partis politiques et ou d’organisations pour la sauvegarde des acquis démocratiques et sociaux des travailleurs et du peuple ainsi que pour l’atteinte des objectifs ci-dessus définis.

-Déclarer être ouverte à toute autre alliance qui accepte sa plate-forme

-Entrer en débats avec toutes les forces démocratiques, patriotiques et révolutionnaires (forces politiques, syndicats des travailleurs, de paysans, organisation des jeunes, des femmes, des intellectuels traditionnels, des défenseurs des droits de l’homme, etc.).

-Mener des actions unitaires avec ces forces démocratiques.

- Se prononcer sur des situations au plan international et nouer des contacts et entretenir des relations avec des partis et groupements de partis au niveau international.

L’alliance doit enfin se déclarer résolue à prendre le pouvoir pour le peuple.

Vive la Côte d’Ivoire émancipée et moderne

Abidjan le 1er juin 2017

 

Pour le PCRCI

Le Comité Central

 

 

 

 

 

 

 

Le PCRCI vous appelle à la mobilisation générale pour l’unité de luttes contre le patronat et le pouvoir Ouattara

 

 

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte D’Ivoire