Communiqué 18

Déclaration

 

DEUXIEME CONGRES EXTRAORDINAIRE

COMMUNIQUE FINAL

 

Ce jour, samedi 28 mars 2015, le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) a tenu son deuxième congrès extraordinaire à Abidjan, commune de Yopougon. Ce congrès extraordinaire s’est tenu sous le thème : Investiture du candidat du PCRCI à l’élection présidentielle de 2015.

En effet, le PCRCI a décidé de donner une nouvelle dimension à sa lutte révolutionnaire pour le pouvoir des travailleurs et des peuples de Côte d’Ivoire en portant cette lutte également sur le terrain électoral de l’élection présidentielle, lutte visant à porter un candidat communiste à la présidence de la république dans notre pays..

Les congressistes ont travaillé, depuis ce matin, et ont procédé à des échanges intenses reposant sur la recherche de la vérité dans la rigueur, dans une ambiance empreinte de franche camaraderie.

Ils ont réfléchi dans deux directions, principalement. Ils se sont penchés sur ce que doit être le contenu d’une lutte électorale à même de donner les meilleures réponses aux travailleurs et aux peuples quant à la satisfaction de leurs aspirations profondes ; puis, ils se sont interrogés sur le profil et l’identité du militant communiste à même d’être le meilleur porte flambeau de cette lutte.

Les congressistes ont convenu que le contenu du changement politique et social attendu doit porter sur ce qui permettra à la Côte d’Ivoire, notre pays, de devenir un pays émancipé, un pays dont le peuple décide en toute souveraineté, ses options politiques, économiques, sociales, culturelles, militaires, etc. sans être soumis au diktat de quelque pays puissant que ce soit. Un tel changement doit ouvrir de nombreuses possibilités au peuple ivoirien, à savoir : une constitution démocratique, préservation du sol national contre toute présence d’armées étrangères, choix souverain des dirigeants du pays à tous les niveaux, instruction dans les langues nationales, une monnaie détachée du Trésor français, protection des producteurs nationaux, lutte efficace contre la corruption, garantie des libertés, toutes revendications caractéristiques de la Révolution Nationale Démocratique Populaire et Anti-impérialiste (RNDPA) pour le développement économique et social accéléré et harmonieux du pays.

La question du pouvoir qui doit conduire et garantir aujourd’hui ces exigences est posée. Tous les clans de la haute-bourgeoisie se sont succédé au pouvoir depuis 1960 et sont loin d’apporter les réponses qu’il faut aux vrais problèmes du pays et du peuple.

Après en avoir délibéré, les congressistes ont, à l’unanimité, désigné le camarade Secrétaire Général de notre parti, Monsieur EKISSI Achy comme le candidat du Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire à l’élection présidentielle de 2015 en Côte d’Ivoire.

 

Le congrès extraordinaire charge la direction du parti de tout mettre en ouvre pour être à la hauteur du défi représenté par la conduite à travers cette candidature, des efforts multiformes faits par les ouvriers, les paysans pauvres, les travailleurs de toutes conditions, la jeunesse et les femmes combattantes, les intellectuels modernes et traditionnels, les démocrates et patriotes.

Le congrès extraordinaire demande à la direction du parti, de prendre toutes les dispositions idoines pour amener toutes les couches sociales précédemment citées, ainsi que tous les alliés du PCRCI à contribuer activement, de manières multiformes au succès du candidat Ekissi Achy.

 

Fait à Abidjan, le 28 mars 2015.

Le Deuxième Congrès Extraordinaire

 

s