Communiqué 36

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire

Siège social : Williams ville Sogefiha Bat C, Appt H 264

17 BP 1096 Abidjan 17; Tel: 23 01 22 99 / 20 37 10 51

Email: pcrci@yahoo.fr

Site: www.revolutionproletarienne.net

 

 

DECLARATION DU PCRCI RELATIVE A LA COMMEMORATION

DU 8 MARS

POUR QUE LES FEMMES IVOIRIENNES VIVENT MIEUX !

 

 

 

 

 

La journée internationale de la femme est célébrée en Côte d’Ivoire comme dans la plupart des pays du monde entier le 8 mars de chaque année pour rendre hommage à la femme elle-même et surtout à son rôle ô combien déterminant dans la vie économique, politique et sociale. Cette célébration a bien une histoire qu’il convient de connaître afin de saisir toute la portée de l’événement.

C’est le 28 février 1909, à l'appel du Parti socialiste d'Amérique, qu’une première journée nationale de la femme (national woman’s day) est célébrée par les femmes américaines. Cette journée est ensuite célébrée le dernier dimanche de février jusqu'en 1913.

Entre temps, en 1910 à Copenhague, l'Internationale socialiste adopte l'idée d'une « Journée internationale de la femme » sur une proposition de Dame Clara Zetkin du Parti social-démocrate d'Allemagne et Dame Alexandra Kollontaï du Parti ouvrier social-démocrate de Russie. Par la suite, une conférence internationale réunissant 100 femmes socialistes provenant de 17 pays adopte à l’unanimité, le 8 mars comme journée internationale de la femme.

La première Journée internationale de la femme est célébrée le 19 mars 1911 pour revendiquer le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail. En Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, plus d'un million de personnes participent aux rassemblements.

Le 25 mars 1911, un incendie dans un atelier de textile à New York tue 140 ouvrières, dont une majorité d'immigrantes italiennes et juives d'Europe de l'Est, enfermées à l'intérieur de l'usine. Cette tragédie, liée à l'exploitation des femmes ouvrières, a un fort retentissement et est commémorée par la suite lors des Journées internationales des femmes qui font alors le lien entre lutte des femmes et mouvement ouvrier.

En 1917, en Russie, alors que deux millions de soldats sont morts pendant la guerre, des femmes choisissent le 8 mars pour faire grève et réclamer « du pain et la paix ». C’est le début de la Révolution russe. Quatre jours plus tard, le tsar abdique et le gouvernement provisoire accorde le droit de vote aux femmes. C'est en souvenir de cette manifestation qu’en 1921, le 8 mars fut retenu par les dirigeants bolchevicks, Lénine en tête, pour être la Journée internationale de la femme:

Cette combativité des femmes reconfirmée à tous les tournants historiques a amené l’Organisation des Nations-Unies à décréter l’année 1975, « Année internationale de la femme ». C’est dans cette foulée qu’en1977, l'Assemblée générale des Nations Unies adopte une résolution proclamant le 8 mars, « la Journée des Nations Unies pour le droit de la femme et la paix internationale », reconnaissant ainsi le rôle important de la femme dans les efforts de paix et dans le développement.

Cette année 2016, le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire a organisé avec les femmes cette fête le 5 mars (le 8 mars étant un jour ouvré), sous le signe d’un hommage appuyé au rôle de la femme ivoirienne dans la vie sociale, en particulier, dans la transformation révolutionnaire de la société ivoirienne. Le PCRCI a ainsi voulu apporter sa contribution à l’aiguisement de la prise de conscience des femmes pour qu’elles soient les principales actrices de leur libération et leur promotion sociale. Le thème retenu est : «Pour que les femmes ivoiriennes vivent mieux ! »

Oui la femme ivoirienne est de tous les combats pour l’émancipation du peuple et l’évolution progressiste de la nation. En plus de donner la vie, elle contribue grandement à la production des biens, des services et des idées, afin d’offrir à l’humanité les moyens de son existence et de son épanouissement. Elle a participé à la lutte anticoloniale et continue de participer à toutes les luttes politiques pour lever les différents obstacles entravant la libération de la Côte d’Ivoire ; à ce titre, elles méritent aujourd’hui en Côte d’Ivoire de vivre mieux.

 

Fait à Abidjan, le 8 mars 2016.

 

Parti communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte D’Ivoire