Communiqué 40

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire

Siège social : Williams ville Sogefiha Bat C, Appt H 264

17 BP 1096 Abidjan 17; Tel: 23 01 22 99 / 20 37 10 51

Email: pcrci@yahoo.fr

Site: www.revolutionproletarienne.net

 

 

DECLARATION

SUR LA SITUATION AU GABON

 

 

 

 

 

 

Le résultat de l’élection présidentielle au Gabon a été proclamé le mercredi 31 août 2016 par l’institution chargée des élections. Quelques jours auparavant, les deux principaux candidats, le président sortant Ali BONGO et son challenger Jean PING s’étaient déjà autoproclamés vainqueurs respectivement. Depuis lors, le pays est plongé dans une situation difficile avec deux présidents de la république à sa tête. Les affrontements inévitables qui se sont installés depuis ont malheureusement engendré de nombreux morts et blessés, la gendarmerie et la police faisant un usage excessif de la force contre les manifestants.

Dans pareille situation dans les pays néocoloniaux comme l’est le Gabon, de nombreuses forces extérieures se mettent à l’œuvre pour tenter de tirer les marrons du feu. Les prises de positions des puissances occidentales en faveur d’un des protagonistes ont été enregistrées depuis l’installation de cette situation confuse. Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, l’Union Européenne sous l’impulsion du gouvernement français ont exigé le recomptage des voix et plus globalement la mise entre parenthèse des procédures constitutionnelles et légales gabonaises.

Dans cette situation trouble au Gabon, le gouvernement de Côte d’Ivoire a été indexé comme commanditaire d’une opération de tricherie au profit d’un des candidats. Un conseiller du président de la république a été nommément mis en cause ; il a été relevé de ses fonctions par le président. Il faut rappeler que c’est la troisième fois que les autorités ivoiriennes sont citées pour leur immixtion dans des conflits internes à des pays africains. En effet, lors des crises politiques au Mali en 2012 et au Burkina Faso en 2015, les autorités ivoiriennes ont été citées comme parties prenantes dans ces conflits internes. Aujourd’hui c’est dans les élections présidentielles gabonaises quelles sont indexées. Il faut le dire tout net que le simple limogeage du conseiller du président de la république ne suffit pas. Les peuples de Côte d’ivoire attendent plus d’explications.

Face à la détresse du peuple gabonais, le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) lui exprime son soutien. Le PCRCI demande aux deux camps qui s’affrontent de tout mettre en œuvre pour parvenir à un terrain d’entente en faisant confiance aux institutions de régulation et aux différentes initiatives de bons offices afin de mettre fin aux hostilités et aux souffrances des populations.

Le PCRCI appelle les gabonais à l’unité pour défendre la souveraineté de leur pays et empêcher toutes les immixtions intolérables et résoudre ce différent électorale par leurs propres moyens.

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire

 

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte D’Ivoire