Communiqué 45

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire

Siège social : Williams ville Sogefiha Bat C, Appt H 264

17 BP 1096 Abidjan 17; Tel: 23 01 22 99 / 20 37 10 51

Email: pcrci@yahoo.fr

Site: www.revolutionproletarienne.net

 

 

HALTE AUX INTERPELLATIONS ARBITRAIRES ET ABUSIVES DES PERSONNALITES ET DES DIRIGEANTS DES PARTIS ET ORGANISATIONS EN LUTTE CONTRE LA CONSTITUTION ILLEGITIME DE OUATTARA

 

 

 

 

 

 

HALTE AUX INTERPELLATIONS ARBITRAIRES ET ABUSIVES DES PERSONNALITES ET DES DIRIGEANTS DES PARTIS ET ORGANISATIONS EN LUTTE CONTRE LA CONSTITUTION ILLEGITIME DE OUATTARA

Le 30 octobre 2016, les peuples de Côte de Côte d’Ivoire, du nord au sud, ont rejeté à une écrasante majorité la constitution d’essence autocratique proposée par le pouvoir Ouattara. Par le bourrage des urnes et par une manipulation grossière des résultats, ce pouvoir, s’est octroyé un taux de participation de 42,42 % et la victoire à 93%. A l’annonce de ce résultat fantaisiste et scandaleux, l’indignation et le mécontentement ont gagné toutes les contrées. Le pouvoir Ouattara apparait à présent comme un pouvoir hors la loi, un pouvoir indigne. Suite à ce coup d’Etat constitutionnel, les groupements et partis en lutte contre cette constitution ont appelé les peuples à la résistance. Comme point de départ de cette résistance, ils ont projeté d’organiser un meeting de remerciement aux vaillants militants qui ont boycotté le referendum, à la place FICGAYO ce 05 novembre 2016.

Face à la grande mobilisation en cours, pris de peur panique, le pouvoir OUATTARA a procédé à l’interpellation intempestive et abusive des dirigeants du Front du Refus et de la Coalition du Non : Mamadou Koulibaly, Abdouramane Sangaré, Bemba Moriféré, Boni Claverie, Koné Aboubacar puis les a relâchés. Aux dires des autorités policières d’autres interpellations suivront. Il leur reproche d’avoir lancé le mot d’ordre de « boycott » qui a entrainé des destructions d’urnes, des empêchements de vote, etc. Nous nous acheminons ainsi, vers une inculpation des personnalités et des dirigeants des partis en lutte contre la constitution illégitime afin d’affaiblir le mouvement de contestation qui grandit et grandit après le coup d’Etat constitutionnel.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de Côte d’Ivoire (PCRCI) membre du groupement des partis politiques en lutte contre la constitution illégitime :

-Condamne le pouvoir OUATTARA qui veut installer par la répression, l’embastillement, un pouvoir d’essence autocratique avec cette constitution illégitime

-Exige l’arrêt de toute interpellation des dirigeants de la lutte contre la constitution illégitime

-Salue et félicite les dirigeants et les militants pour leur combattivité, leur abnégation à user de leur droit de contestation contre une loi illégitime

-Appelle les militants et les peuples de Côte d’Ivoire à la mobilisation et à la solidarité dans la lutte pour épargner le pays d’une dictature rampante.

 

Vive le combat des peuples pour une république démocratique et moderne

 

Achy Ekissi

Secrétaire Général

 

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte D’Ivoire