Communiqué 13

Crise universitaire

 

DECLARATION

AUX CAMARADES ETUDIANTS, AUX CAMARADES ETUDIANTES, AUX ORGANISATIONS ESTUDIANTINES EN LUTTE

 

 

 

Vous qui vous battez pour une école respectueuse des droits des étudiants à la libre expression, la libre organisation conformément à la constitution et pour l’allocation de bourses aux étudiants et leur droit au logement ; l’Union des étudiants communistes de Côte d’Ivoire est à vos côtés.

A notre mobilisation qui a fait momentanément fait reculer le ministre Bacongo dans sa volonté d’interdire les syndicats estudiantins, le gouvernement a opposé la violence de la police universitaire qui a fait de nombreux blessés et actionné le conseil d’université pour radier 7 étudiants. Camarades plus que jamais la lutte doit continuer avec pour mot d’ordre :

1.Dissolution de la police universitaire dans toutes les universités et respect des franchises universitaires ;

2.Réintégration sans conditions des camarades étudiants radiés ;

3.Respect de la liberté d’organisation ;

4.Sanctions des auteurs des agressions contre les étudiants ;

5.Prise en charge des étudiants blessés ;

6.Ouverture des cités universitaires et allocation de bourses.

Camarades, la lutte sera peut être longue et difficile mais nous ne devons pas renoncer car la victoire sera au bout de l’effort. Pour que notre lutte soit victorieuse, il nous faudra faire preuve d’unité, de solidarité sans considération d’origine ethnique, philosophique ou religieuse. Une des clefs de notre succès résidera dans notre capacité, toutes organisations confondues, tous étudiants pris ensemble à former un front commun de lutte car nous sommes tous dans la même barque.

A bas la police universitaire

Tous ensembles pour la défense de nos intérêts communs

 

Fait à Abidjan, le 23 février 2014

L’Union des Etudiants et Elèves Communistes

 

 

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte D’Ivoire