L'INIREF-CI

L'INIREF et La Révolution Culturelle

Message de NANAN DODO N'DEPO représentant de sa Majesté AGNI BILE II Président

du Conseil Supérieur des rois et Chefs traditionnels de Côte D'Ivoire Lire le message

 

Discours d'ouverture de sa majesté AMON TANOE, Roi du N'Zima , Parrain de la cérémonie

Lire le message

 

 

 

 

 

Le Conseil d’Administration

 

 

Au Président du Comité Provisoire de l’INIREF-Côte-d’Ivoire

 

MESSAGE A L’ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE DE L’INIREF-CI

 

Camarade Président,

 

Mesdames et Messieurs les participants à l’AG,M

 

Chers amis,

 

C’est avec un immense plaisir que nous avons reçu la nouvelle de la tenue de l’Assemblée Générale constitutive de l’INIREF-Côte-d’Ivoire de même que l’invitation à y participer. Nous avons reçu cette invitation comme une marque renouvelée de l’amitié et de la solidarité entre les démocrates révolutionnaires de Côte-d’Ivoire et ceux du Bénin. Nous nous sommes réjouis de constater que la similitude des situations objectives amène à des solutions similaires. C’est donc avec un immense regret que nous ne pouvons participer à votre assise et ceci pour des raisons de l’évolution de la situation politique dans notre pays et des tâches qui vont dans le prolongement direct de ce qui vous rassemble ce jour.

Des démocrates révolutionnaires de Côte-d’Ivoire ont participé à la fondation en 1997 de ce qu’il convient d’appeler, de par votre assise d’aujourd’hui, "INIREF-Bénin" donc international. Cette fondation a été rendue indispensable pour l’éveil et l’approfondissement de la conscience anti-impérialiste, pour l’accélération des combats des diverses nationalités pour leur émancipation et leur union et la participation à ces combats de toutes les couches populaires, émancipation sans laquelle il ne peut y avoir de développement.

L’impérialisme français, en agressant et en colonisant les diverses nationalités qui composent nos pays, a dénaturé leur histoire véritable, imposé sa langues qui domine toutes nos langues ; il écrase nos cultures, travestit nos mythes et épopées, nous dénie donc nos âmes. Il est par conséquent heureux que votre Assemblée Générale ait perçu la portée des tâches qui relèvent de ce combat contre l’aliénation comme une révolution philosophique et culturelle en Côte-d’Ivoire qui, pour être profonde, aborde naturellement l’étude de la cognition des peuples de Côte-d’Ivoire et des autres peuples d’Afrique à travers leurs langues, leurs pratiques dans tous les domaines de la vie (production, art, éthique, etc.,) et leur ouverture au savoir et à la culture universels.

 

Chers amis,

L’INIREF nous a permis au Bénin de mieux connaître les diverses nationalités de notre pays avec la participation des détenteurs encore actuels de leurs cultures, les intellectuels traditionnels, d’apprendre de ces nationalités tout en les aidant à s’affirmer. Nous en sommes arrivés aujourd’hui à la nécessité de la mise en place d’un Ordre (de distinction et de décoration) à l’échelle de tout le pays, coiffant les ordres par grands groupes ethniques et des sous-ordres par la moindre entité culturelle quelque peu autonome. Ces ordres patriotiques et révolutionnaires, ancrés dans nos cultures et renouvelant l’éthique de probité et de dignité de nos peuples seraient, pensons-nous, de précieux instruments pour perpétuer et honorer , à travers la distinction et la décoration des hommes et femmes méritants, la probité, la dignité, le patriotisme ; condamner et vaincre les apatrides et les opportunistes ainsi que le système pro-impérialiste qui les nourrit et les soutient.

L’acte que vous posez aujourd’hui est alors déjà une révolution philosophique et culture lle qui, nous en sommes persuadés, va éclore et triompher pour le bonheur des peuples de Côte-d’Ivoire, des peuples du Bénin et de l’Afrique tout entière.

 

 

Alors nous disons :

Vive l’INIREF-Côte-d’Ivoire !

Vivent les INIREF d’Afrique !

Vive la renaissance de l’Afrique !

Pleins succès à vos travaux !

 

 

 

Pour le Conseil d’Administration,

Le Président

Pascal FANTODJI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parti Communiste Révolutionnaire de Côte D’Ivoire